PÉDAGOGIE


Objectifs :

▪︎ Apprendre à délimiter un territoire de recherche suffisamment potentiel
▪︎ Apprendre à concevoir et élaborer une sculpture
▪︎ Apprendre les gestes de la taille et leur portée plastique
▪︎ Apprendre la concentration nécessaire pour ces réalisations de longue haleine
▪︎ Apprendre à « nourrir »  sa recherche
▪︎ Apprendre à formuler, regarder, percevoir son travail et celui des autres.
▪︎ Apprendre le nécessaire et suffisant dans chacun de ses gestes.


Contenu :

1e année :
Mise en place d’un apprentissage approfondi :
▪︎ des gestes de la taille
▪︎ de l’affûtage des outils
▪︎ de la connaissance des matériaux
▪︎ de la connaissance des manipulations des pièces à sculpter

C’est l’année de la découverte, chaque élève réalise son apprentissage sur la pierre et/ou sur le bois

2e année :
▪︎ Suite de l’apprentissage avec l’introduction de méthode d’approche du dégrossissage, emboîtement, inclusion, collage.

Travail sur des « séries de sculptures » :
Chaque élève va tenter de réaliser des petites séries de sculptures, 2 ou 3 en pierre ou bois selon son choix et la relation au sujet.
L’exploration du sujet sur 2 ou 3 sculptures permet d’approcher l’approfondissement d’une recherche et d’aborder la valeur relative du sujet face à la présence intrinsèque d’une sculpture, la géographie de la suite, la circulation entre les éléments, éviter l’inventaire.

3e année :
▪︎ Suite de l’apprentissage, manipulation et préparation des bois et des pierres. Toutes les notions de bases paraissant techniques sont reprises et redéployées dans leur véritable amplitude, c’est-à-dire « chargées du sens de l’énergie et du questionnement »

Travail sur une « suite de sculptures » :
Chaque élève déterminera le lieu de la recherche qu’il réalisera durant toute l’année, dans le matériau de son choix.
Il ne s’agit plus d’une exploration mais d’une plongée exigeante et tendue, le territoire de recherche devant être tout particulièrement affiné, travaillé et nourri.


Méthodes pédagogiques :

▪︎ Dialogue permanent avec l’élève, un « grand entretien » de 3ans :
▪︎ Qualité de son geste, de sa pensée
▪︎ Re-définition constante de sa recherche
▪︎ Développer le lien concret avec la morphogenèse : polariser ses gestes, polariser une sculpture, l’enveloppe et la « catastrophe », la réitération et la fractale, les appuis et leur portée, la perception spatiale, etc.
▪︎ Séance d’élaboration et approfondissement (en groupe)
▪︎ De la notion de suite, de la progression nécessaire d’une sculpture à l’autre, circulation nécessaire entre les sculptures et élaboration globale de tous les éléments de la suite.
▪︎ Séance de « regard » et échange (en groupe) sur les sculptures terminées ou en cours, avec formulation de la perception du travail de l’autre et exposition, formulation de sa propre recherche.


Compétences acquises par l’élève en fin de cycle :

La plupart des élèves auront acquis un niveau d’autonomie « tout juste suffisant » pour poursuivre leur expérience dans leur propre atelier.
Tous auront fait l’effort de la formulation
Tous auront une connaissance des gestes de la taille
Tous auront développé une vraie connaissance et une réelle intimité avec le bois et la pierre
Tous auront un rapport intime, définitif et précieux avec la taille directe, le monde de la taille si particulier et souvent perçu, à tort comme anachronique.

Sylvie Lejeune